Défis en duo

Départ solo

           Quel sera l’itinéraire ?
          Une grande question … Parfois, j’aimerai seulement sentir le vent dans mon dos et me dire, « laisse le te guider, pourquoi lutter ? » Il vient du nord ? Alors allons au sud ?

            Ce serait pourtant si simple … Parcourir les terres, le vent éternellement dans le dos … Un jour, peut être, je baisserai totalement les armes, stopperai le combat, un lâcher prise absolu.

            Il me reste encore quelques marches à gravir, à ce moment, je savais seulement que je me rendais en Bretagne, la côte ? Les terres ? Je ne savais pas, mais j’y allais. Le lendemain, je changerai peut être ma direction, mais pour l’heure, je laissais le monde entier croire en ma détermination.

            J’ai commencé par prendre la route vers la côte. La reprise n’a pas été si simple ! Il faut dire que la météo n’était pas avec moi, un vent de face bien costaud accompagné d’averses successives.

            J’ai fini détrempé, mon téléphone complètement noyé s’est bloqué dans ma poche, il me fallait le code puk pour le rallumer, mais je ne l’avais pas, bien entendu … J’ai posé mon premier bivouac dans la nuit, sans moyen de joindre quiconque et sachant à peine ou je me trouvais. Charmante reprise !

            Les douleurs post confinement-canapé sont apparues très vite, à commencer par celles de mon fessier lequel ne pouvait plus supporter ma selle.

            J’avais prévu la changer depuis un moment, elle n’était absolument pas compatible à une cyclovoyageuse, mais je n’avais pas encore réussi à en trouver une d’occasion, qui me convienne. Il faut dire que l’engouement soudain pour le vélo à quelques peu dévaliser tous les stocks, tant en magasin, qu’en occasion ! Tant pis, j’ai finalement trouvé une selle à Nantes quelques temps plus tard et croyez bien que je revis !!!!
Je me demande bien comment j’ai pu pédaler des milliers de kilomètres avec la précédente …. Un brin masochiste peut être ?

            Après 2 jours de petites galères j’ai enfin atteint la côte, une première victoire !!!! Je devais maintenant rejoindre Alex, un voyageur à vélo, qui dû faire demi tour, comme moi, pour cause de confinement.

On tente le duo !

            Quelques jours de repos et je me lançais avec Alex pour un voyage en duo, pas si facile de changer ses habitudes !!!

            Direction la Bretagne, après un passage à Nantes, nous avons traversé les marais du Parc de Brière. Il faut dire que ça n’a pas été si simple, une grosse nationale traverse l’ensemble mais impossible de la prendre à vélo, c’est seulement en arrivant dessus que l’on s’en est aperçu… Faire demi tour nous embarquait pour un énorme détour et … j’ai une certaine tendance à préférer m’acharner plutôt que rebrousser chemin…
            Nous voilà alors, tentant de nous frayer un chemin à travers brousse et se confrontant aux buissons épineux. Malgré tout, c’est sur un joli bivouac que cette expérience nous a menés !

Les marais

            Aux abords de Guérande, une charmante famille nous a accueillis dans sa maison typiquement Bretonne. C’est tous ensemble que nous avons pédalé vers la ville, guidés à la perfection !

Toit de chaume fabrication bretonne certifiée !

            Un petit conseil si vous passez par les marais, lorsque les tas de sel déposés par les paludiers sont recouverts d’une bâche, tous aux abris ! La pluie arrive !

            Un petit passage par les marais salant jusqu’au Croisic, toujours sous la pluie.

            Je remercie énormément Brigitte et Dennis qui, nous ayant trouvés sous une ondé, à quelques pas de chez eux, nous ont invités sous leur toit, au sec, avec un bon repas. Un grand merci à tous les grands cœurs que nous rencontrons en chemin !

Vannes

            Sucrée, lourde, elle embaume les rues. Mon ventre se serre, je salive, mes yeux parcours l’horizon à la recherche du coupable. L’odeur du beurre s’empare de mes sens avant même de pouvoir déterminer son origine. Me voilà rêvant d’une crêpe ou bien d’un Kouign-amann…

            Il n’y a pas de doute … Je suis au pays du beurre !

            Vannes, une jolie ville aux maisons à colombages, aux murs colorés et aux rues pavées. Éternelle gourmande, je lutte pour résister à chaque coin de rues à ces spécialités Bretonnes dont je raffole. Les Crêpes, les galettes, les Kouign-amanns, les fars bretons ou encore les palais bretons, il y a tant de choses que je rêve de goûter avant de quitter la Bretagne… Chaque chose en son temps, je suis là encore un petit moment …

            Les yeux grands ouverts nous arpentons les rues avides de découvertes. Le passage pour entrer au musée des Beaux-Arts nous attire bien naturellement.
            Un arc-en-ciel de couleur se déploie sur les murs, mettant en relief chacune des aspérités de la pierre. J’aime observer les visages baignés dans cette ambiance étrange, les expressions changer tant par la chaleur de la lumière que sa froideur quelques mètres plus loin…

Musée des Beaux-Arts, Vannes

Le voyage continue, je vous conte très très vite la suite des aventures !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s